noix_lavageen ce jour de septembre, pour votre plus grande joie et le bonus du mercredi, devant vos yeux ébahis, je vais vous parler de la noix de lavage.

oui bon, je vous vois d'ici, l'autre fois la mooncup, qu'est ce qu'elle nous pond encore cette hippie?

donc la noix de lavage, fruit du Sapindus     Mukorossis, est utilisée depuis des siècles en Inde et au Népal comme lessive, car la coquille contient naturellement des saponines (le tensioactif de la lessive, ce truc qui désintègre la graisse, décroche les taches).

maintenant les présentations faites, je fais bien entendu vous expliquer mais pourquoi diable est ce que j'utilise ce truc sorti de nulle part et pourquoi, tiens, vous pourriez en faire autant.

il y a quelques temps, je me suis aperçue que l'allergie cutanée que je me tapais de temps en temps venait tout bonnement de mes fringues, de mes draps... donc de ma lessive. ça m'a un peu motivée à passer à autre chose vu que c'était fortement désagréable et assez impressionnant pour qu'on me demande depuis combien de temps je m'étais pas lavée. il m'est déjà arrivée d'entrer dans une pharmacie limite à genoux, en train de me gratter furieusement pour réclamer une lotion spéciale allergie apaisante. donc vous voyez le topo. histoire de pas prendre trop de risques, j'ai cherché à savoir quelle était la lessive la plus pure que je pouvais trouver, et bio en prime. et effectivement, depuis, je ne me gratte plus.

les avantages de cette lessive sont donc les suivants: lave très bien (au cas où vous seriez septiques, ce qui ne m'étonnerais pas, je l'étais moi même. par contre mes essais lave vaisselle ne sont pas concluants pour l'instant), totalement biodégradable, les égouts n'étant pas forcément tous reliés à une station d'épuration, respectueuse de l'environnement, de ma douce peau et de mon fabuleux linge (imaginez les sari des indiennes, en soie, brodés... la noix de lavage les respecte totalement, pourquoi pas votre soutif?), sans odeur, du coup vous pouvez y ajouter les huiles essentielles de votre choix (l'odeur du sac, un peu forte, ne reste pas sur le linge). pour ce qui est des taches tenaces ou de l'assouplissant, au pire il y a le percabonate de sodium, qui est un sel détachant/blanchissant qui respecte l'environnement.

maintenant qu'on a vu le plus évident, voyons ce qui se cache derrière... la noix de lavage est produite selon les règles du commerce équitable, donc en l'achetant plutôt que la lessive-qui-gratte-violemment, vous faites vivre toute une communauté de femmes (à condition de choisir une qui soit labellisée en tant que tel) et ne produit pas de déchets, puisque les résidus (les coquilles) sont compostables...pis elle est pas emballée dans un gros flacon en plastique... en plus, vous pouvez trouver un sac d'1kg de noix sur internet pour 10€, et il peux servir jusqu'à un an, puisqu'une seule poignée suffit pour laver le linge, et que cette même poignée peut servir plusieurs fois. vous pouvez même en faire une decoction pour faire la vaiselle, arroser les plantes (ça éloigne les pucerons, les moustiques...), laver le sol ou les vitres...

les inconvénients, c'est que si tout le monde s'y met, on risque d'avoir le même soucis qu'avec l'huile de palme: production intensive à la place des produits locaux, de l'écosystème local et de la production encore locale par les femmes du village. en plus le produit vient d'Inde, donc il faut le transporter, ce qui coute cher à la planète en pétrole. l'arbre pousse sous nos lattitudes, on en trouve par exemple au jardin botanique de strasbourg, mais il n'est pas dit qu'il garde ses propriétés lavantes sous un climat different.
il existe d'autres lessives bio, qu'on peut faire soi même, par exemple à base de savon de marseille, mais il contient parfois de l'huile de palme... c'est compliqué la lessive!