today en bonus, je vais vous raconter ma sortie ciné de la semaine dernière. si si bande de petits veinards.
parce que je suis allée voir, bien entendu, le dernier potter.
donc, non adeptes et personnes qui ne sont pas encore allés le voir, passez votre chemin ou m'en voulez pas...
je suis extrêmement frustrée. le film était sympa, rendait justice à l'univers potter, mais pas au tome 6 en particulier. en revanche, il rend justice aux tourments de l'adolescence. c'est très drôle de voir une lavande brown dévorées par les hormones appeler ron par un surnom mignon tout plein... mais ridicule.
mais bon, le film rate deux choses qui me paraissent essentielles dans le livre. le manuel de potion, qui a donné ce titre à cette portion de l'histoire, et la pensine de dumbledore. deux objets qui n'ont qu'une faible place à mes yeux dans ce film, puisqu'on voit deux passages pour chaque.
on ne sait pas pourquoi prince de sang mêlé dans le film. frustrant. mais ça ce n'est rien, comparé à l'oubli impardonnable d'informations capitales, qu'on découvre normalement via le biais de la pensine.
pourquoi voldemort est il voldemort? comment en est il arrivé là? pourquoi un objet transformé en horcruxes plutôt qu'un autre? des informations juste essentielles à la compréhension du film suivant... donc les amourettes, par rapport à la suite, on s'en fiche pas mal.
en revanche, le passage dans la caverne et la prise du souvenir de slughorn sont très fidèles.