102_2140today, pour le bonus, je me suis fait la réflexion qu'en plus de vous montrer des travaux de cours, je pourrais aussi vous parler de hobby, de choses qui me tiennent à cœur ou que je trouve intéressantes, comme le fait de parler de ce parc la semaine dernière.

suivant donc cette idée, voici ce que j'ai réalisé il y a presque un an

je vous explique comment j'ai fait?

déjà, explication sur le henné en lui même...
le henné est une plante (oui la théorie aussi est intéressante!) qui pousse plutôt au nord de l'Afrique, en inde, au moyen orient... il fait partie intégrante des cultures musulmane ( les femmes se couvrent de motifs au henné pour fêter la fin du ramadan notamment) et bouddhique (les demoiselles d'honneur préparent longuement la mariée en la couvrant de magnifiques motifs...), où il est un symbole de fertilité, de renaissance... d'ailleurs beaucoup de femmes enceintes se font tatouer de très jolis mandalas sur le ventre (le mandala est un motif bouddhique surtout tibétain qui représente l'infini entre autre et qui rend très très bien sur un bedon rebondi). j'espère ne pas me planter dans ses infos, parce que ce sont des souvenirs et interprétations de souvenirs...si malheureusement j'ai faux, dites le moi!

on peut rapprocher le henné au thé. c'est en tout cas ce qui fait dans le thé (et le café) que les dents et la porcelaine du service sont tachés qui nous intéresse: les tannins, colorants naturels.

maintenant, la recette! et dont un peu de biologie et chimie pour vous expliquer comment ça marche et pourquoi, ce qui aide tout de même à appréhender la chose.
une plante, tout comme chaque être vivant, est composée de cellules. dans le cas du monde végétal, les parois des cellules sont composées de cellulose. jusque là vous suivez? les tannins sont enfermés à l'intérieur. donc, si vous mélanger votre poudre de henné simplement à de l'eau, le pouvoir colorant sera plutôt faible, quelques cellules à peine auront été éclatées par le broyage de la plante.
il faut donc y ajouter un produit qui va casser la cellulose. beaucoup peuvent faire l'affaire, mais n'oublions pas que vous allez ensuite appliquer le henné sur votre peau! il faut donc un produit peu dangereux, mais acide. un produit que vous avez dans votre cuisine fera parfaitement l'affaire: le jus de citron!

oui, c'est aussi simple que ça, henné plus citron égal très jolie couleur allant d'orangé à brun.
on peut y ajouter d'autres produits qui permettrons au henné de libérer un maximum de tannins pour une coloration plus soutenue (je vous explique un peu plus loin les dangers du "henné noir"), qu'on appelle les "terps" (mes informations venant d'un site en anglais, je n'ai pas le terme français, toutes mes excuses) qui sont pour la plupart, des huiles essentielles très précises. par contre, les huiles essentielles, bien que naturelles, sont à utiliser avec la plus grand précaution car très très concentrées, elle peuvent causer des intolérances, des allergies... il faut donc bien se renseigner. toutes n'auront pas non plus le même effet sur le henné comme sur votre peau...
on peut également y ajouter du sucre pour améliorer la texture à l'application, et la tenue au séchage. en effet, l'ajout de sucre rendra la pate plus élastique.

maintenant, l'application! selon la façon dont vous compter utiliser le henné, il y a plusieurs façons de procéder. on peut tamiser le henné à travers un collant, en plaçant le collant sur l'ouverture de la boite, en le calant bien, en ajoutant des pièces de monnaie à la poudre, en fermant et en secouant bien. surtout bien tenir le couvercle histoire de pas en mettre partout, parce que le henné, et c'est tout de même ça qui nous intéresse, ça tache... une fois mélangé au moins au citron, on peut recommencer l'opération à travers le collant avec des gants en plastique. ces deux méthodes éviterons les grumeaux rikikis impossible à déloger de l'aiguille qui peut vous servir à dessiner de la dentelle.
on peut remplir des cones de papier plastifié (celui qui sert à emballer les fleurs ne laisse pas s'échapper de tannins, c'est donc de celui là qu'il faut se servir), des seringues, et s'en servir comme une douille patissière, ou bien, et personnellement je trouve ça beaucoup plus simple, étaler le henné au pinceau... bon forcément, comme vous pouvez le voir sur ma photo, le résultat n'est pas super précis.
il y a aussi des astuces pour les motifs un peu compliqués: ne pas hésiter à dessiner au préalable les grandes lignes directrices du motif au crayon aquarellable (les trais oranges sur ma photo), histoire de bien centrer/ équilibrer le dessin...

j'oublie une petite chose importante! les temps d'attente. oui, l'explosion d'un maximum de cellules végétales prend un peu de temps, alors histoire d'optimiser un peu le pouvoir colorant du henné, il faut le laisser reposer une petite demie heure (moins s'il fait chaud, ça sera plus rapide), et ensuite sur la peau, au moins une heure. l'idéal étant tout de même 3 bonnes heures, que les tannins colorent bien la peau. quand au reste de pâte, il ne se conserve pas, ou alors au congélateur. l'air l'oxydera, le privant des précieux tannins... le congélateur ralentira simplement la réaction. la poudre quand à elle se conserve maximum deux à trois mois dans un endroit très sec et à l'abri de la lumière. le tatouage quand à lui devrait tenir une à trois semaines.

j'oublie également des astuces pour que le henné colore bien la peau, en plus de le laisser poser longtemps... le garder au chaud, ce qui en plus va permettre de le proteger le temps du séchage, passer un peu de jus de citron par dessus en rab'... il va également foncer un peu après le retrait de la pâte, par oxydation.

à présent, des mises en garde sur ce qu'on vous propose comme du "henné noir". déjà, ce n'est PAS du henné. la plante ne donnera jamais une coloration noire. au mieux un brun bien foncé (ça dépend pour beaucoup des années de récoltes, des temps sur les plantations, du lieu, de votre peau...). le noir est obtenu grace à un produit extrèmement allergène. si vous voulez que votre tatouage soit une cicatrice éternelle, allez y... c'est malheureusement ce produit(Para-phenylenediamine) qui fait que le henné est interdit dans beaucoup de pays, par un gros amalgame...

102_2153voici le résultat après plusieurs heures de pose, une nuit à l'air libre et... des retouches, parce qu'il était tout de même un peu clair.
l'astuce la plus simple pour foncer le tatouage, c'est encore de le repasser! après une nouvelle pose de trois heures et le grattage, j'ai obtenu un orange vif dont la visibilité ne dépend plus de la luminosité...
il a particulièrement bien pris sous la paume de la main, où la peau est plus épaisse. le creux interne de l'avant bras est lui toujours aussi pale, malgrès la retouche.

bravo et merci pour votre courage d'avoir lu jusqu'ici! pour ceux qui ont sauté, pas bien!

le site d'où je tire tout mes renseignements, mon henné et pas mal de motifs et d'astuces d'entrainements : the henna page (en anglais)